Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cyttorak

Le blog de Cyttorak

Menu
Deux livres très différents.

Deux livres très différents.

 

 

le-20chevalier-20errant.gifUn petit article pour parler de deux livres :

 

Le chevalier errant de Georges RR Martin.

C’est un ouvrage se produisant avant l’époque du Trône de fer que nous connaissons.

Nous suivons les aventures d’un chevalier errant qui incarne tous les principes de la chevalerie. Ce n’est pas un roman indispensable au roman de base. C’est assez sympa à lire mais on préférerait lire la fin qui se fait attendre.

 

Voici le résumé :

 

Qu'il joute ou qu'il guerroie, le chevalier errant n'a d'autres attaches que celles de son cœur, d'autre code que celui de l'honneur. Il loue ses services aux causes les plus nobles et prend la défense des opprimés. Une ligne de conduite qu'a toujours suivie Ser Arlan de Pennytree, et qu'il s'est efforcé d'inculquer à son écuyer, Dunk. Mais la rencontre de ce dernier avec un garçon étrange, qui se fait appeler l'Œuf, changera à jamais son destin. Un an plus tard, Dunk et l'Œuf, désormais son écuyer, s'engagent au service de Ser Eustace Osgris, un petit seigneur acculé à la défaite par la Veuve Rouge. Leur mission, déjà ardue, va se compliquer du fait des relations qu'entretiennent les deux forces en présence !

 

 sculpteurs.jpg

Autre livre qui n’a rien à voir avec le précédent

 

« Sculpteurs au Moyen Age, l’univers fantastique des chapiteaux romans » :

 

C’est un petit recueil sur la présence des êtres fantastiques dans les sculptures des églises et de leur signification s’il est possible de les connaître.

Le livre est bilingue et donc cela vite à lire. C’est assez sympa et cela ne se concentre pas que sur les diables ou autres monstres.

Un bon bouquin qui m’a permis de prendre mon mal en patience lors des grèves de la sncf…

 

Résumé :  

 

Au moment où la chrétienté entreprend la première Croisade, la sculpture romane jaillit soudainement au coeur du Moyen Age. A travers chapiteaux, linteaux, bas-reliefs... transparaît l'état d'esprit de toute cette époque. Les sculpteurs ne cessent de nous surprendre par la diversité des thèmes qu'ils abordent, par les figures fantastiques nées de leur imagination, par leur puissance à traduire d'un coup de ciseau les symboles éternels de l'humanité. Cet ouvrage, riche de près de cent photographies inédites provenant des lieux les plus divers de France, invite à un nouveau regard sur la sculpture romane.

 

Deux bons livres que vous pouvez prendre sans crainte.