Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cyttorak

Le blog de Cyttorak

Menu
Bestiaire sauvage

Bestiaire sauvage

Présentation de l’auteur :

 

« Ours, loup, renard, chauve-souris, aigle, coucou, mésange, vipère, salamandre, cigale,

 fourmi, araignée...

La plupart des animaux présentés dans ce livre ne sont pas des inconnus auprès du grand public.

Mais de quelles connaissances s'agit-il, quand on sait le «poids» que ces animaux portent, colportent et supportent dans les traditions populaires ?

Autour d'eux, ce sont bien plus souvent des craintes, des fantasmes, des légendes, des croyances qui s'expriment, plus que des réalités naturalistes ou comportementales...
Ce livre a pour but de raconter toutes ces histoires croisées entre hommes et bêtes. Mais il espère aussi pouvoir faire la part des choses entre ces croyances et la réalité.
Non pas pour démystifier, mais pour nous rapprocher de cette nature sauvage, pour passer des peurs de l'inconnu au plaisir de la connaissance partagée.

Pour nous réconcilier avec la nature. »

 

Mon avis :

 

Un livre très intéressant. Une préface superbe qui explique que les agriculteurs n’ont pas choisi le bon adversaire pour survivre. Ils s’attaquent à de pauvres animaux que sont l’ours et le loup, le vautour alors que le berger des temps anciens (dont certains éleveurs disent perpétuer le travail dans les mêmes conditions, ce qui est faux !) avait trouvé le moyen de cohabiter ou d’éloigner les prédateurs de ces brebis.

A une époque, le berger incarnait le gardien de la nature alors que maintenant, il en est pauvre hère qui ne survit que grâce aux subventions européennes…Toujours sur la préface, elle nous entraîne aussi à nous interroger sur la relation homme-animal et au rejet que la plupart des Hommes ont de leur appartenance au règne animal. Nous avons aussi des questions sur la biodiversité. Rien que cette préface devrait être lu par tous les éleveurs et les agriculteurs pour comprendre qu’ils peuvent encore retrouver leur place de protecteur de la nature et d’aménageur de l’environnement.

 

Sinon après, nous avons des fiches sur certains animaux qui nous raconte comment nous percevons ces animaux. Cela explique certaines expressions comme « aller au loup », « c’est une punaise »… Ce fut une lecture agréable et toutes les références que cela soit Pline, Buffon, Aristote sont très intéressantes. Il y a aussi un encart qui nous dit si l’espèce est en danger ou non. De plus, j’ai découvert certaine pratique qui n’était une mode mais une pratique hygiénique ex : le fait que les égyptiens étaient rasés, c’était contre les poux et le fait que les péripatéticiennes se rasent le pubis, n’étaient pas une mode libidineuse mais une pratique hygiénique contre les morpions.

 

Un beau livre, très beau.