Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cyttorak

Le blog de Cyttorak

Menu
La Bête est morte

La Bête est morte

Bonjour,
non, je ne vais pas vous parler d'un animal mort que j'aurais pu avoir mais d'un livre qui montre la 2nde guerre mondiale sous un angle différent et nouveau pour moi, puisqu'il s'agit de la "la guerre mondiale chez les animaux". C'est assez amusant surtout que j'adore les satyres animalières. Je vous le conseille si vous aimez les "vieux dessins" et la seconde guerre mondiale. 

Voilà  un résumé et présentation :

La Seconde Guerre mondiale n’est pas achevée lorsque Victor Dancette, Jacques zimmermann et Calvo unissent leurs talents pour dénoncer à leur façon ses atrocités. Réalisé en pleine occupation allemande, il est publié dans le troisième mois de la Libération. Ce bestiaire sanglant, qui s’inscrit dans la longue tradition du symbolisme animal, est à l’image de l’époque : féroce et impitoyable. La satire est anthropomorphe. Chaque animal a un pouvoir symbolique et évocateur véhiculant certaines valeurs. Des loups affreux et féroces (les Allemands) massacrent, de toute la force de leur artillerie, de braves lapins et de courageux écureuils (les Français), sans hésiter à envahir le territoire de fiers lionceaux (les Belges). Mais la résistance s’organise chez les résolus et flegmatiques bouledogues (les Anglais). Malgré les attaques menées par les hyènes enragées (les Italiens) et les singes perfides (les Japonais), ils gagnent du terrain grâce aux interventions salvatrices et musclées des puissants bisons (les Américains), tandis que les ours (les Russes) vendent chèrement leur peau...


et pour ceux qui auraient du mal à décrypter voici les codes de lecture :

Les différents peuples impliqués dans la guerre sont représentés par des animaux (entre parenthèses, les dirigeants apparaissant dans l'album) :