Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cyttorak

Le blog de Cyttorak

Menu
Zémal, l'épée de feu

Zémal, l'épée de feu

L’épée de Feu.

Ca y est, oui, j’ai enfin fini les différents tomes que mon frère Chacal m’a prêté.

Bon alors que dire.

Je ne suis pas habitué à ce mélange de fantasy et de science fiction.

L’histoire commence dans un monde de fantasy que j’oserai qualifier de classique.

Puis au fur et à mesure que nous suivons l’évolution des héros, Derguin et de Kratos May, nous nous apercevons que leur monde n’est pas ce qu’il semble être. Même ceux qui font office de mages, ne le sont pas et apparaissent presque comme des aberrations technologiques.

A la fin du deuxième tome, qui cloture la lutte pour obtenir Zemal, l’épée de feu. Je pense que l’auteur aurait pu tout simplement s’arrêter là.

Le tome trois relance l’intrigue et fait le point sur les héros avec une magnifique guerre mettant en scène tous les héros face à une horde d’envahisseur qui rase tout comme des criquets. L’histoire est sympa. Une fois de plus, l’auteur aurait pu s’arrêter là mais non.

Le tome quatre se concentre sur les dieux et principalement sur le forgeron. C’est un tome que je qualifierai de tranquille, voire assez passif et qui met en branle la fin.

Le tome cinq est le dénouement de toute cette histoire. C’est assez simple comme fin et en même temps, on regrette presque la simplicité du dénouement entre les héros et leur ennemi.

La mort d’un des protagonistes me laisse assez perplexe sur sa mort véritable.

L’auteur nous laisse des portes ouvertes pour une suite.

L’interrogation portant sur la capacité de l’homme à s’ériger en dieu est aussi intéressante dans son traitement.

L’histoire et le mélange des styles est sympa. Je suis plus fantasy pure donc, un bon drizz’t me convient plus mais en tout cas, c’est largement mieux que l’épée de Vérité.

Zémal, l'épée de feu
Zémal, l'épée de feu
Zémal, l'épée de feu
Zémal, l'épée de feu
Zémal, l'épée de feu